Atlas de l'exposition aux pollutions atmosphérique et sonore
Les objectifs de l’atlas

Le vélo constitue un moyen de transport de plus en plus populaire dans de nombreuses villes nord-américaines et européennes. La ville de Mexico n’échappe pas à cette tendance, le nombre de cyclistes a augmenté de manière importante au cours des dernières années, surtout dans les quartiers autour de la zone de Reforma, avec des hausses de plus de 30% entre 2011 et 2012 (ITDP, 2013).

Comparativement à l’utilisation de l’automobile, les effets bénéfiques de la pratique du vélo en milieu urbain pour la santé et le bien-être sont aujourd’hui bien connus. Elle permet d’augmenter le niveau d’activité physique et améliorer ainsi la santé cardiovasculaire tout en réduisant les risques de maladies chroniques et de certains types de cancer, le surpoids et l’obésité. Aussi, elle contribue également à une meilleure santé mentale et qualité de vie. Finalement, se déplacer à vélo génère aussi des retombées positives pour l’environnement en milieu urbain en réduisant les émissions de gaz à effet de serre, le bruit et la congestion routière comparativement à l’automobile.

Malgré ces retombées positives, rouler à vélo en ville est aussi associé à des risques pour la santé dus à des niveaux d’exposition à la pollution atmosphérique, au bruit et au trafic routier potentiellement élevés. Toutefois, de nombreuses études ont démontré que les bénéfices de l’utilisation du vélo en ville dépasseraient largement les risques.

L'objectif principal de cette étude est de mesurer les niveaux d'exposition des cyclistes à la pollution de l'air et au bruit dans la ville de Mexico. L’atlas vise à répondre à trois sous-objectifs :

  1. Analyser les niveaux d’exposition au bruit et à la pollution atmosphérique;
  2. Analyser les doses de polluants inhalées le long des trajets et les niveaux d’activité physique;
  3. Cartographier les trajets et les résultats.

 

Les données utilisées

Dix-neuf trajets à vélo ont été réalisés du 27 février au 3 mars 2017 dans cinq arrondissements de la ville de Mexico (Miguel Hidalgo, Cuauhtémoc, Álvaro Obregón, Benito Juárez et Coyoacán) pour un total de 137 kilomètres et 11 heures de collecte. Pour une description détaillée de la méthodologie, consultez la section méthodologie.

 

Financement

Ce projet de recherche a été financé par la Chaire de recherche du Canada sur l’équité environnementale et la ville. Il utilise aussi une infrastructure de recherche (équipements du laboratoire d’équité environnementale) financée par la Fondation Canadienne de l'innovation (FCI).

 

Équipe de recherche

Philippe Apparicio, professeur titulaire
Titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur l'équité environnementale et la Ville.
Membre fondateur du laboratoire d’équité environnementale (LAEQ)
INRS Urbanisation Culture Société

Paula Negron, professeur agrégée
École d’urbanisme et d’architecture de paysage, Université of Montréal
Observatoire de la mobilité durable

Stéphanie Potvin, étudiante à la maîtrise en études urbaines
Membre du laboratoire d’équité environnementale (LAEQ)
INRS Urbanisation Culture Société

Élaine Lesage Mann, étudiante au doctorat en études urbaines
Membre du laboratoire d’équité environnementale (LAEQ)
INRS Urbanisation Culture Société

Jérémy Gelb, étudiant au doctorat en études urbaines
Membre du laboratoire d’équité environnementale (LAEQ)
INRS Urbanisation Culture Société

Mathieu Carrier, professeur associé
Membre du laboratoire d’équité environnementale (LAEQ)
INRS Urbanisation Culture Société

Marie-Ève Mathieu, professeure agrégée
Directrice du Laboratoire Activité Physique et Santé (LAPS)
Département de kinésiologie, Université de Montréal

Simon Kingham, professeur titulaire
GeoHealth Laboratory
Département de géographie, Université Canterbury (Christchurch, Nouvelle-Zélande)

 

Crédits de la réalisation du site

L'Atlas a été réalisé par le laboratoire d’équité environnementale (LAEQ) équipe du centre Urbanisation Culture Société de l'Institut national de la recherche scientifique en collaboration avec l’équipe du Laboratoire Activité Physique et Santé (LAPS) de l’Université de Montréal de l’Université de Montréal et l’Instituto de Políticas para el Transporte y el Desarrollo (ITDP Mexico).

Philippe Apparicio, professeur titulaire, INRS Urbanisation Culture Société
Coordinateur du projet de recherche, conception de la cartographie interactive, rédaction des textes.

Paula Negron, professeur agrégée, École d’urbanisme et d’architecture de paysage, Université de Montréal
Rédaction et révision des textes.

Jérémy Gelb et André Lachance
Membres du laboratoire d’équité environnementale (LAEQ)
Conception de la cartographie interactive, structuration des données spatiales, conception de l’architecture, programmation du site